Catégories : Actions, France Lyme, Médias, Politique |

Compte-rendu du 2e comité de pilotage, plan « Lyme », 3 juillet 2017

 » Il est acquis que les MVT ne sont aucun cas des maladies rares mais bien des maladies au sujet desquelles le public doit être largement informé.
On doit s’attacher à prendre en compte la souffrance et l’errance des malades. Les délais de prise en charge et les distances que doivent parcourir les patients sont inacceptables.
Il est également urgent de permettre aux médecins qui s’attachent à traiter les MVT de travailler dans un cadre sécurisé.
Un enjeu fort est le développement de la collaboration entre la médecine de ville et la médecine hospitalière autour de cette problématique. »

Lire le compte-rendu dans son intégralité :

FFMVT_CR-du-Copil-du-3-juillet-2017