La maladie de Lyme à l’Assemblée Nationale

image_pdfimage_print

Depuis de nombreuses années, la Maladie de Lyme fait l’objet de questions de députés aux gouvernements. Vous pouvez les retrouver ici.

Assemblée Nationale, France Lyme Sénat, France Lyme

 

Le 4 juin 2014, les députés Marcel BONNOT, François VANNSON, Marianne DUBOIS, Marie-Christine DALLOZ et Étienne BLANC ont déposé une proposition de résolution européenne visant à sécuriser et harmoniser l’information et le parcours de soin des personnes ayant contracté la maladie de Lyme.

La proposition de loi n°2291 a été débattue à l’Assemblée Nationale le 05 février 2015. La retranscription des débats est sur le site de l’Assemblée Nationale.

1. Les précédentes questions

Voici les questions des députés et sénateurs à l »Assemblée Nationale depuis l’année 2012.

 

2. Résolution Européenne, 2014

Le 17 août 2014, l’Assemblée Nationale adopte une Résolution Européenne relative à la maladie de Lyme. En voici les souhaits :

  • Considérant que la borréliose de Lyme constitue un enjeu de santé publique majeur dont les institutions européennes doivent se saisir et débattre ;
  • Invite la Commission européenne à engager une réflexion sur le développement de la borréliose de Lyme et les actions nécessaires afin de juguler ses effets sur la santé publique ;
  • Souhaite que le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies organise une nouvelle consultation d’experts relative aux maladies vectorielles à tiques et publie un rapport relatif à la borréliose de Lyme ;
  • Souhaite que la définition de cas de la borréliose de Lyme soit harmonisée au niveau de l’Union européenne
  • Souhaite que la Commission européenne modifie la décision n° 2000/96/CE, du 22 décembre 1999, susvisée en ajoutant la borréliose de Lyme au point 2.5.5 de l’annexe I énumérant les maladies pour lesquelles la surveillance au sein du réseau communautaire est assurée par la collecte et l’analyse de données standardisées ;
  • Souhaite que la Commission européenne engage une campagne de sensibilisation et de prévention relative à la borréliose de Lyme à destination du grand public et des professionnels de santé ;
  • Invite la Commission européenne à financer de manière plus ambitieuse les travaux de recherche liés à la borréliose de Lyme, en particulier ceux visant à l’amélioration des tests de dépistage et des méthodes de traitement ainsi qu’à l’élaboration d’un vaccin.