Catégories : prévention |

Prise en charge forme précoce post-morsure de tique

Devant toute rougeur suspecte post-morsure de tique évoquant un Érythème Migrant, votre médecin doit absolument mettre en place un traitement antibiotique sans attendre.

Si ce n’est pas le cas et que vous êtes dans cette situation, faites-lui lire les dernières recommandations du Ministère de la Santé. La phrase suivante y est inscrite noir sur blanc :

« Quel est le traitement de la phase précoce localisée ?
La simple observation d’un EM justifie un traitement antibiotique sans autre investigation complémentaire. 
Aucun bilan ni sérologie n’est nécessaire. L’efficacité est supérieure à 95% « 

Télécharger le document entier :

http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1735.pdf