Symptômes des maladies vectorielles à tiques (MVT)

« Dans la médecine moderne, ce qui n’est pas démontré formellement n’existe pas. Si un malade dit « J’ai mal », le médecin n’est pas obligé de le croire. C’est une dérive de la médecine et la maladie de Lyme en est emblématique. »

Pr Christian Perronne

Les symptômes observables quelques semaines à quelques mois après la morsure de tique :

  • des signes cutanés
  • des signes neurologiques
  • des signes rhumatologiques
  • des signes cardiaques
  • des signes ophtalmologiques

Voici une liste non exhaustive des principaux symptômes pouvant aider au diagnostic. @FFMVT

  1. Fatigue anormale
  2. Amaigrissement inexpliqué
  3. Prise de poids inexpliquée
  4. Poussées de fièvre inexpliquées
  5. Sueurs nocturnes
  6. Adénopathies (ganglions)
  7. Erythèmes migrants secondaires ou chroniques (taches rouges en anneau, centrifuges, à centre plus clair).
  8. Douleur sur un point de piqûre de tique
  9. Eruptions cutanées
  10. Démangeaisons
  11. Allergies
  12. Acrodermatite chronique atrophiante
  13. Lymphocytome borrélien (boulerouge sur le lobe de l’oreille, le mamelon ou le scrotum)
  14. Perte anormale de cheveux
  15. Maux de tête
  16. Troubles visuels.
  17. Troubles auditifs, acouphènes.
  18. Troubles de l’équilibre, vertiges
  19. Troubles de la concentration, brouillard cérébral
  20. Troubles de la mémoire
  21. Désorientation dans le temps ou l’espace
  22. Excitation anormale
  23. Anxiété
  24. Dépression
  25. Insomnies
  26. Hypersomnies
  27. Troubles du langage
  28. Troubles de l’écriture
  29. Troubles de déglutition
  30. Tremblements
  31. Fourmillements, engourdissements
  32. Névralgies (dont sciatique)
  33. Sensation de décharges électriques
  34. Douleurs fulgurantes
  35. Paralysie faciale
  36. Autres paralysies ou faiblesses musculaires
  37. Lâchage d’objets
  38. Mouvements involontaires
  39. Sensations de brûlures sous la peau
  40. Douleurs thoraciques dans la région du cœur
  41. Palpitations, extrasystoles
  42. Tachycardie prouvée
  43. Bradycardie (pouls lent)
  44. Souffle au cœur connu
  45. Péricardite
  46. Hypertension artérielle
  47. Hypotension artérielle/hypotension orthostatique
  48. Insuffisance veineuse/varices
  49. Hémorroïdes
  50. Douleurs musculaires fixées au même endroit
  51. Douleurs musculaires qui changent de place
  52. Douleurs articulaires fixées au même endroit
  53. Douleurs articulaires qui changent
  54. Arthrite (gonflement de l’articulation)
  55. Douleurs cervicales ou dorso-lombaires
  56. Fasciculations/tressautements musculaires
  57. Tendinopathies/tendinites
  58. Douleurs osseuses
  59. Douleurs dans la journée
  60. Douleurs la nuit
  61. Aphtes
  62. Douleurs du pharynx (gorge)
  63. Douleurs dentaires
  64. Gingivite, parodontite/dents déchaussées
  65. Mycoses (incluant candidoses)
  66. Troubles gynécologiques
  67. Troubles urinaires inexpliqués
  68. Signes respiratoires (toux, essoufflement)
  69. Douleurs abdominales
  70. Troubles digestifs
  71. Troubles thyroïdiens

Certaines MVT donnent des signes particuliers

1. La maladie de Lyme peut donner une multitude de symptômes rendant le diagnostic difficile.

Un des signes spécifiques de la maladie de Lyme est l’érythème migrant, qui existe sous différentes formes.

Celui-ci est caractéristique de la maladie, et impose un traitement d’emblée. Malheureusement, tous les malades ne développent pas un érythème migrant (environ 50%).

Les érythèmes migrant ont des couleurs et des formes variables.

©-Dr-Dieter-Hassler

Le lymphocytome borrelien est un autre signe d’infection à borreliose de Lyme.

L’acrodermatite chronique atrophiante (ACA) = Syndrome de Pick – Herxheimer est aussi un symptôme caractéristique d’une borréliose de Lyme.

La maladie de Lyme est appelée la nouvelle « grande imitatrice », puisque celle ci peut évoquer de nombreuses maladies telles que : lupus, fibromyalgie, Parkinson, Alzheimer, arthrite chronique, certaines affections psychiatriques, maladies auto-immunes, syndrome de fatigue chronique, sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique…

Tiré des Guidelines du Dr Burrascano (en anglais), médecin américain spécialiste des maladies à tiques.

Dans les Recommandations de Bonnes Pratiques HAS 2018, l’évolution en trois formes est décrite comme suit. Elle prend en compte le délai d’identification de la maladie.

  1. Forme localisée précoce est l’érythème migrant (EM)
  2. Forme disséminée précoce = symptômes multiples avec ou sans EM
  3. Forme disséminée tardive = symptômes multiples plus de 6 mois après la piqûre
  4. SPPT = Syndrome persistant polymorphe après une possible morsure de tique

Sans traitement, l’infection évolue vers les formes plus complexes avec de multiples symptômes et peut donner lieu à des atteintes invalidantes et des séquelles irréversibles.

2. La babésiose

Le symptôme caractéristique d’une babésiose est les sueurs, de jour comme de nuit.

Dr. Richard Horowitz on Babesiosis – NorVect 2014

3. Les bartonelloses créent des rashs sous formes de vergetures

Les premiers signes sont :

• fièvre
• fatigue
• maux de tête
• manque d’appétit
• éruptions cutanées striées

Les autres symptômes :
Human Bartonellosis: An Underappreciated Public Health Problem?
by Mercedes A. Cheslock and Monica E. Embers : https://www.mdpi.com/2414-6366/4/2/69

4. Les rickettsioses ont comme signe distinctif une plaque noire sur le point de morsure.

Point noir au centre de la morsure de tique : rickettsiose

Chez l’homme, la bactérie peut provoquer :
• Fièvre
• Méningites
• Problèmes oculaires
• Maux de tête
• Gonflement des ganglions lymphatiques
• Malaise

Chacune de ces affections a besoin d’un diagnostique, avec des analyses de laboratoire et d’un traitement.

Haut