Que faire en cas de morsure de tique?

Pas de panique, toutes les tiques ne sont pas vectrices de maladies.

Éliminez la ou les tiques le plus rapidement possible, en suivant cette méthode :

La technique d’appliquer (alcool, éther, huile…) sur la tique pour l’endormir ou l’asphyxier est obsolète, elle fait régurgiter le contenu de son estomac et augmente le risque d’infection.

  • Saisir la tête de la tique à l’aide d’un tire-tique (disponibles en pharmacie, chez le vétérinaire) ou d’une carte à tique
  • Extraire la tique au plus près de la peau en la tournant légèrement, de manière à ne pas laisser la tête et le rostre dans et/ou sous la peau
Tick removal with O’TOM Tick Twister, par H3D

Nymphia : Pour retirer les nymphes, il existe un petit outil validé par l’Institut Robert-Koch, (l’établissement allemand responsable à l’échelon fédéral du contrôle et de la lutte contre les maladies) et recommandé par la Société Borreliose allemande.
Nous n’avons pas cet outil en France. Il est possible de le commander en ligne sur ce lien.
La video de démonstration de l’utilisation du Nymphia

  • Désinfecter convenablement la plaie de l’eau oxygénée, passer également la pince à l’alcool et se laver correctement les mains

Que faire de la tique?

  • Brûler la tique pour détruire les bactéries, virus… ou l’envoyer à Citique, ou la faire analyser par un laboratoire
  • Déclarer la morsure sur l’application Signalement-tique

Il y a besoin de surveiller tout symptôme inhabituel

Le premier signe de la maladie est habituellement une lésion dermatologique, appelée érythème migrant. Dès son apparition, même sans souvenir de piqûre(s) de tiques, consultez un médecin afin que celui ci vous prescrive un traitement adapté.

En plus d’une évolution du point de piqûre (érythème migrant dans la borréliose de Lyme, tache noire dans d’autres MVT, etc.), les signes cliniques (et symptômes tardifs) à surveiller dans les semaines, les années qui suivent une piqûre de tique sont notamment :
X signes généraux : douleurs, fièvre, fatigue inexpliquée ;
X signes focaux : atteinte dermatologique (érythème migrant ailleurs qu’au site de piqûre), articulaire, neurologique, etc…
—> https://francelyme.fr/site/mediatiques/malades/symptomes/

Il est recommandé de noter dans le dossier médical (et dans le carnet de santé des enfants) la notion de piqûre de tique (date, localisation anatomique), de prendre des photos (et de le faire pour documenter l’évolution à plusieurs jours d’intervalle), de noter la localisation géographique.

Cas particuliers : sur femme enceinte, enfant, morsure multiple, immunodéprimé, restée plus de 24h

Dans un cas de morsure sans symptôme, sur femme enceinte, enfant, morsure multiple, immunodéprimé, restée plus de 24h, gorgée ou non, rien n’est écrit : c’est à vous de choisir en votre âme et conscience avec votre médecin.

Pour vous aider dans votre choix :

Recommandations HAS en France : Les Recommandations de Bonnes Pratiques de Juin 2018 ne recommande pas une prise d’antibiotiques (cf page 9). « abstention thérapeutique avec une surveillance rapprochée est recommandée à la condition expresse de l’absence d’érythème migrant ou d’autres symptômes liés à des MVT »

Recommandations ILADS aux Etats-Unis : si la tique est gorgée de sang (sphérique même si de petite taille) : Doxycycline 200 mg/j pdt 21 jours (à vérifier si l’antibiotique est adapté à votre enfant) sinon Azithromycine, Amoxicilline

Haut