Podcast : on peut guérir d’une borréliose, par le Dr Schwarzbach

Émission de radio avec le Docteur Armin Schwarzbach, membre de la Borreliose Gesellchaft et médecin dans le centre européen de diagnostic et de traitement à Augsburg (anall).

Points forts :

  • Pour lui, il s’avère que certaines tiques n’attendent pas plusieurs heures pour inoculer la bactérie
  • Dans tous les cas, il faut traiter sur la symptomatologie clinique, et non uniquement sur le résultat des tests biologiques
  • Dans le pays de Bade 2 tiques sur 3 sont infectées
  • 50% des personnes infectées ne s’en aperçoivent pas et ne présentent pas d’érythème migrant
  • Il recommande une prise de sang avec tests de divers indicateurs biologiques (pour comparatif) immédiatement après piqûre
  • On peut garder la tique qui vous a piqué sans l’analyser, en inscrivant la date sur le récipient conteneur, quitte à la faire analyser des années après.

Différents stades de la maladie :

  • Le stade 1 correspond à une période de 5 à 29 jours après piqûre, un antibiotique oral est suffisant si un traitement est instauré pendant 4 semaines au minimum
  • Si la présence d’un érythème migrant est confirmée, il faut traiter de suite sans attendre le résultat des sérologies
  • Si les symptômes persistent, on passe alors au stade 2 (de 4 à 16 semaines après piqûre), il faut refaire les tests en excluant l’Elisa et WB mais il faut se focaliser sur LTT et CD57. Un traitement par intraveineuse s’impose, de pas moins de 2 mois, avec dosage important et jusqu’à disparition totale des symptômes
  • Si les symptômes persistent encore, nous sommes alors au stade 3, qui impose impérativement un traitement par antibiotique en intraveineuse, jusqu’à disparition complète des symptômes.

Pour lui:

  • Il est possible de guérir d’une borréliose (même ancienne), mais il est impossible de guérir sans prendre d’antibiotiques
  • Les produits phytothérapiques peuvent aider, mais ne suffisent pas
  • La borréliose peut donner des signes de sclérose en plaques ou de maladie de Parkinson
  • La borréliose peut générer des problèmes anti-immunitaires qui disparaissent une fois un traitement antibiotique bien conduit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + 1 =