Communique de presse sur l’action des témoignages, 06 janvier 2020

Communiqué de Presse

Arcueil, le 06 janvier 2020

En cette année 2020, France Lyme a lancé une nouvelle action appelant le ministère de la santé à prendre ses responsabilités envers les malades de Lyme.

Comme nous l’expliquons à Madame la Ministre de la Santé dans notre courrier du 31 décembre 2019 , nous avons accumulé les déceptions en 2019. Tout d’abord, les nombreux rendez-vous manqués ou plutôt annulés, les informations dissimulées notamment sur la manière dont les chefs de centres de référence ont été sélectionnés, la SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française) qui sort ses « recommandations » sans réaction, ni prise de position officielle du gouvernement, nos nombreuses sollicitations pour rencontrer Madame la ministre de la Santé restées sans réponses et enfin la goutte d’eau qui nous a confortés dans notre envie de créer une action forte, la réponse mensongère à une question d’un parlementaire dans laquelle le ministère de la santé explique que les associations de malades ainsi que les sociétés savantes travaillent sur la réactualisation des recommandations, or il n’en est rien.

Le courrier du 31 décembre 2019 envoyé à Madame Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, et Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République est un signal d’alarme qui ne cessera de retentir tant que le gouvernement n’apportera pas des solutions concrètes aux malades.

Chaque jour à partir du 6 janvier 2020, le Ministère de la Santé recevra un courrier avec un témoignage de malade racontant son parcours, l’errance médicale, la détresse, le déni, l’abandon, les problèmes financiers ou physiques, la maltraitance médicale, l’impasse thérapeutique etc.…

Voici le 1er témoignage envoyé à Mme Buzyn, celui de Mr Denis Alenda :

https://francelyme.fr/site/wp-content/uploads/2020/01/Denis-Alenda.pdf

La lettre de ce jour https://francelyme.fr/site/wp-content/uploads/2020/01/Buzyn-1er-temoignage.png, accompagne l’envoi du témoignage.

Nous voulons que l’État assume son rôle et qu’il ne laisse pas cette lourde responsabilité seulement aux associations de malades.

Afin d’éviter l’encombrement de votre messagerie nous vous transmettrons les témoignages uniquement sur demande de votre part.

Nous nous tenons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

L’ équipe de France Lyme vous souhaite une belle année 2020.

Cordialement

Agnès Gaubert, pour le Conseil d’Administration