Malades après avoir ingéré du fromage au lait cru

Dans la province autrichienne du Vorarlberg, quatre personnes se sont retrouvées infectées par la TBE (encéphalite à tiques), après avoir ingéré du fromage au lait cru.

Celui-ci provenait de chèvres qui paissaient à plus de 1500 mètres d’altitude et qui avaient été infectées par des tiques. C’est ce que véhicule le centre National de Médecine du Voyage (CRM) de Düsseldorf. La transmission des virus de l’encéphalite à tiques par lait infecté ou produits laitiers n’arrive que très rarement et jusqu’à présent, n’était connu que par les Etats Balkaniques. « En sus, il était reconnu jusqu’alors, que les zones supérieures à plus de 1350 m d’altitude, étaient considérées « libres de tiques »comme reconnaît Tomas Jelinek, maitre de conférence et chargé scientifique des CRM (centres pour information médicales et sanitaires de voyage).

En Autriche, l’encéphalite à tiques est largement répandue. Le risque de se faire infecter par une tique, y est largement répandu. Plus de 80% des autrichiens se sont fait vacciner par prudence. Cependant, 32 malades sont encore répertorié cette année, alors qu’ils étaient au nombre de 45 l’année dernière. ©1997-2008 chez Ärzte Zeitung Verlags-GmbH.

Nota : Cette information a été retrouvé sur l’Internet et reprise par différents quotidiens allemands. Elle a été publié également en France dans le bulletin d’information médicale et sanitaire destiné au corps médical N°112 Septembre 2008. Le verdict a été posé par un comité d’expert en date du 28 aôut 2008, sur ces quatre cas d’hospitalisés qui a attiré l’attention des infectiologues : aucune notion de piqûre de tiques !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *